m.ero et ses textes

  • Auteur de la discussion DeletedUser13811
  • Date de début
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

DeletedUser13811

Bonjour,
Tout le monde bon ben voilà je me suis lancer dans l’ecriture a peux du coup xD
Voici mon premier texte que vous pourrez retrouver dans le sujet a 15 un bisous (ou un truc comme ça)
de la salle de repos.
Bonne lecture.


Un caliméro perdu et exténuer après une dizaine d'années de combat impitoyable et sans merci. Appris de la part de la sorcière et d ses deux animaux de compagnie que sont le loup et le lion. Qu’un monde paisible existait bien après les mers inexplorées. A la vue de ses terres il compris une chose, les guerres c’est bien amusant mais on s’en lasse.

Alors il décida d’explorer celle-ci et c’est ainsi qu’il tomba sur Robin des bois lui même. Le roi des voleur celui qui a tant fais parler de lui par le passé. Ayant accompli les plus grand voles connus. Notre cher caliméro pris donc Robin des bois en guide par l’aider lors de l’exploration de ses terres nouvelles. Elles lui semblaient si familière et a la fois redoutable avec toute cette magie qui régnait dans les airs. Nos deux comparses traversèrent tant de rivières, de monts et de forêts. Que le caliméro fut ébloui par la beauté de ses lieux. C’est ainsi qu’il tomba, et c’est pour dire il était tellement absorbé par le paysage qu’il ne remarqua pas le ravin devant lui, il dégringola sur plusieurs centaines de mètres avant de s’arrêter nette, sur un animal bizarre resemblant a mélange entre un bourriquet et une elfe. Elle eu du mal à se relever pour cause, le caliméro était devenu inconscient. Elle du se démèner dans tout les sens pour pouvoir s’extirper de dessous se corps immobile et puissant. Une fois sur pieds elle se senti gêné de le laisser là. Elle le tira donc jusqu’à chez elle afin de le soigner.

Quelque jours plus tard lors de sa promenade quotidienne bourrikette entendu des cris.

-EEEERRRRROOOOO!!!!! T’ES LA?

Surprise par ses cruits inabituel elle se diragea vers leur sources. Cet ainsi qu’elle vu de loin Robin des bois paniquer et crier dans tout les sens. Elle voulu en apprendre plus sur la situation de son ami qui avait l’air désemparé. Elle s’aprocha donc et le salua.

- Hey, Robin quelques chose ne vas pas?

- Salut, Bourrikette, répondis celui-ci, non j’ai perdu un ami il y a de ça 3/4 jours maintenant. Nous étions entrain de rejoindre la capitale quand il est tombé dans un ravin. Depuis je le cherche éperdument mais sans succès.

Bourrikette suprise par l’histoire de son ami lui confia qu’elle s’avait peut-être où était son ami.

- Suis moi je pense savoir où il se cache.

Cet ainsi que nos deux elfes partir en direction de la maison de Bourrikette. Une fois arrivé à son domicile Bourrikette fit signe a Robin de la suivre a l'intérieur. Il entra donc et son coeur se serra il vit son ami écroulé sur le canapé de Bourrikette. Il était recouvert de bandages de la coquille au pied. Il se retourna net vers Bourrikette ,qui revenait de la salle d’eau les bras chargés de bandages pour en faire de nouveaux, et lui demanda:

- Où l’as tu trouver? Je l’ai cherché partout je n’ai vus aucun signe de son passage.

- Je l’ai pas trouvé. Il m’est tombé dessus. Bom comme ça comme un astéroïde. J’ai réussi tant bien que mal à me dégager de lui. Par chance je n’avais rien mais lui en tout cas il était dans un état lamentable et inconscient. Il ne s’est toujours par réveillé toutefois son état s'améliore. Il ne devrait plus tarder à se réveiller.

- Oh merci Bourrikette. Merci beaucoup pour lui. Puis-je rester chez toi le temps qu’il se réveille ?

- Bien sur, j’ai une deuxième chambre qu’il n’est pas utilisé.

- Encore merci à toi.

Un peux plus tard dans la journée alors que nos deux elfes vaquaient a leur occupation respective. Robin volant les riches et Bourrikette s’occupant de son logis. Ils entendirent un grand CRAC raisonnant dans toute la forêt. Ils accoururent tout deux de leur côté jusqu’au salon Bourrikette arrivant la première restât bouche bée face a la scène qui se produisait sous ses yeux. Elle vit le caliméro passer par toute les couleurs de l’arc-en-ciel avant de s'arrêter sur le rouge et pas n’importe quel rouge. Il s’agissait du rouge le plus sombre, le plus ténébreux qu’on ai jamais connu qur ses terres le rouge sang. Robin enfonça la porte a ce moment là et fut lui aussi surpris en voyants la nouvelle apparence de son ami.

Il régnait dans la pièce une atmosphère de crainte et de terreur. Lorsque le caliméro pris la parole encore confus de ses derniers jours à dormir.

- On est arrivé à la Capitale ? Demanda-t-il en regardant Robin

- Non on est chez une elfes de la forêt. A qui tu dois beaucoup.

Perpexple notre caliméro resta sans voie en voyant l’elfe qui se tenait devant le couloir. Elle eu à peine le temps de bouger lorsqu’il se dirigea vers elle pour l’embrasser.

- Merci. Lui souffla-t-il au creux de l’oreille.

FIN.

 

DeletedUser13811

Texte n°2

En cour de chemin ver la capitale il eu du regret pour cette femme qu'ils avaient abandonné quelque jours plutôt. Il fit donc demi tour. Il marcha seul pendant 3 jours affrontant sans repis les monstres qui se mettaient sur son chemin. Épuisé et exténué il arriva enfin chez elle. Il toqua et attendit de longue minutes.

Visiblement elle n'était pas là. Il décida donc de l'attendre devant la porte. Il attendu toute la nuit devant sa porte. Ne la voyant toujours pas revenir il entra. Il fut surpris de voir le désordre qui régnait chez elle. Il pris donc le temps de tout ranger comme ça l'étais dans ses souvenirs.

C'est alors qu'il vit un petit bout de papier voler. Il l'attrapa et le lis. C'était une lettre écrite de la plus vilaine sorcière de la forêt @titpitchounette. Celons la lettre il restait encore 5 jours avant qu'elle ne la tue. Par chance il était passé devant elle quand il se dirigeais vers la capitale.

C'était à moins d'une journée de marche. Il décida donc de se préparer les 4 jours suivant. Il se rappela de toute les sorcière qu'il avait affronter dans ses souvenirs. 4 jours plus tard il se dirigea vers la maison de cette sorcière. C'était une cabane isolé sur un pic de montagne isolé au bord de la mer.

Elle était terrifiant, le bois était pourri il semblait prêt à s'écrouler au moindre coup de vent. Il enfonça donc la porte pour surprendre cette maudites sorcière. La porte s'ouvrir au moment où son pied allait la fracasser. Il failli s'écrouler mais ses reflex de guerrier le sauva de cette chute pitoyable. Il percuta la maléfiques sorcière. Et tomba face à cette femme qu'il lui avait déjà sauvé la vie quelque jours plutôt. Elle était piéger dans une cage en fer, si étroite qu'elle baignait presque dans ses besoins. Fou de rage en voyant dans quelle condition elle était retenu prisonnière il se retourna d'un mouvement rapide et degaigna sa glève.

Mais il était déjà trop tard la sorcière commençais ses incantations. Le temps qu'il se jet sur elle, elle aura fait apparaître les enfer sous ses yeux.
C'est alors que fut la surprise la plus total. Elle s'arrêta en plein milieu de son incantation. Et lui dit.
Si tu lui fais un câlin, alors qu'elle est dans cette état. Je la libérerai.

Il regarda de retour dans la direction de la captive. Et il remarqua qu'elle était vraiment dans un sale état. Elle avait de ses détruits partout sur elle du fait qu'elle était obligée de dormir dedans. Mais il lui trouvait encore le même air charmant que l'autre jour.

C'est d'accord, répondit-il, à la sorcière.

Elle libéra donc sa prisonnière. C'est alors que la gleve de notre jeune guerrier la transperça de part en part. Il l'as retira délicatement. La sorcière s'écroula nette sur le sol de sa maison. Il pris main de la prisonnière et l'attira dehors. Il l'a pris comme un princesse dans ses bras et sauta dans la mer juste à côté de la cabane de cette vilaine sorcière. Ils remontérent à la surface tout les deux et se regarda pendant un petit moment dans les yeux. Ils se firent alors un gros câlin.

Merci, lui chuchota-t-elle dans le creux de son oreille.

Je le trouve moins bien :(
 

titpitchounette

Moi j'aime beaucoup, c'est deux style different,tu va prendre l'habitude et tes reperes dans tes futurs textes,j'apprecie la différence
Des textes que tu as ecris,tu trouveras ton style,félicitation à toi :)
 

kyhd

Graine divine
Ne dis pas ça Mero :)

C'est très bien écrit.

Plus tu écriras, plus cela viendra naturellement.

Au début mes textes étaient quelconque, maintenant j'arrive à faire mieux :)
 

DeletedUser426

Après l'inactivité de ce sujet, je ferme et j'archive celui-ci.
N'hésitez pas à me contacter pour une possible réouverture. ;)
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Haut