• Tutos, FAQ et Guides – Aide

    Cette section vous permet de consulter la FAQ officielle rédigée par l’équipe Elvenar. Vous pouvez également y soumettre vos tutoriels et guides, qu’ils concernent le jeu ou le forum .

  • Cher joueur !

    Nous avons ouvert le recrutement pour faire partie de l'équipe Support/Foruum et/ou Event. Envie de te joindre à nous ? Consulte ce lien pour en savoir plus : ici !
    En cas de questions, n'hésite pas à nous contacter sur le support !

Le Donjon pour les Nuls (Négociation)

TheCorsican

Fleur de saison
J'ai décidé de publier ce post après avoir expérimenté depuis plusieurs mois une technique de négociation dans le donjon qui me donne satisfaction. J'estime à présent cette technique suffisamment éprouvée pour être partagée avec la communauté, dans la mesure où elle m'a permis depuis que je la mets en oeuvre d'atteindre le sommet du donjon toutes les semaines, en négociant.

1. Introduction
La méthode que je propose garantit d'arriver en haut chaque semaine, en accumulant d'une semaine sur l'autre plus de diamants que ce qui est dépensé. Par contre, il n'y a rien de "magique" dans la méthode, et il faut faire preuve d'un peu de rigueur sur la gestion de ses ressources, surtout au début, sous peine de voir ses ressources fondre comme neige au soleil. Je précise que j'ai expérimenté cette méthode à ce jour avec succès depuis que j'ai accès au donjon, et ce jusqu'à l'ère à laquelle je suis aujourd'hui sur Arendyll (début des élémentaires). Un certain nombre de joueurs m'objectent : "C'est plus facile pour toi car tu es "petit", tu verras que plus tard, ce sera plus dur". C'est peut-être vrai (je ne le saurai que plus tard), MAIS... Je n'en ai cure, car grâce à cette technique, j'ai pu me payer le phénix de feu avec les diamants gagnés, et arrive aussi, à présent, à monter au donjon uniquement en combattant (ce qui était impossible auparavant sur un certain nombre de passages, notamment les "boss", même avec des armuriers nains, des aides glanées à l'artisanat, des merveilles de combats pourtant montées autant que j'ai pu jusqu'à présent, etc.). Donc dans le pire des cas, cette technique peut-être considérée comme un palliatif utile en attendant d'être suffisamment fort en combats, le phénix de feu changeant radicalement la donne dans ce domaine.

2. Les prérequis
Cette méthode va nécessiter de parfois investir des diamants, en garantissant toutefois un solde positif de diamants sur chaque semaine. Il faut :
=> Etre dans une confrérie qui fait "l'argent" au donjon quasiment à coup-sûr, faute de quoi le risque de dépenser plus de diamants que l'on en gagne est réel, et le système s'effondre.
=> Monter son académie de magie au niveau 5 (c'est un investissement, mais on ne le fait qu'une fois, et il est ensuite définitivement acquis), et la faire tourner à fond pour "pomper des diamants" (elle en donne de temps en temps, et donc plus elle est "haute" et plus la récolte de diamants est fréquente). La faire tourner est d'autant plus facile que vous réussissez vos donjons (effet "boule de neige du donjon"), en obtenant un apport significatif de catalyseurs et de fragments de sortilèges.
=> Avoir une économie très solide en production de marchandises. Ceci signifie en particulier qu'il faut toujours monter ses manufactures au niveau le plus haut possible que l'ère du moment permet (c'est d'ailleurs une recommandation qui a une portée bien plus générale, une manufacture "haute" est plus rentable et productive ramenée à l'unité de surface, le besoin de place étant un élément central dans ce jeu).
=> Prévoir de booster lorsque nécessaire ses manufactures (c'est très important dans les premières semaines de donjon, après, en progressant dans le developpement de sa ville, les stocks suivent en appliquant cette méthode, mais il peut être nécessaire de faire l'appoint lorsqu'un déséquilibre apparaît. Je recommande au départ de suivre de très près ses stocks de T1, T2 et T3 pour être sécurisé.
=> Etre en mesure de faire suffisamment de récoltes à 3 heures de marchandises dans la journée (3 récoltes est une bonne moyenne)
=> Savoir que l'on aura besoin de boosts "matériaux" et "pièces". Faire de bons tournois aide bien sûr pour les boosts matériaux (ainsi que pour les boosts marchandises d'ailleurs), mais il y a également l'effet "boule de neige du donjon" : plus vous réussissez de donjons, et plus vous accumulez de boosts.

3. Les bases de la négociation
La négociation dans le donjon est similaire à une partie de Mastemind : le but est d'identifier la combinaison gagnante que demandent les "esprits", sur 5 emplacement (j'utiliserai par la suite l'affreux anglicisme "slot" par paresse ^^), en demandant de placer sur les 5 slots, donc, de 3 à 8 ressources. Le type et le montant de ressources à fournir évoluent en fonction de votre progression, il est donc très important de ne pas évoluer trop vite, ou tout au moins de passer au stade suivant quand toutes les productions sont au maximum possible du moment (c'est une remarque qui a une portée plus générale que le donjon, cf. ce que j'ai écrit plus haut sur les manufactures dans le paragraphe précédent).
J'utilise la terminologie suivante dans la suite du post : "MP" signifie que la ressource est demandée dans la combinaison gagnante mais n'est pas sur le bon slot, "BP" signifie que la ressource en question est demandée sur le slot concernéé, "X" signifie que la ressource ne fait pas partie de la combinaison gagnante ("personne n'en veut"). Le "pivot" est une ressource qui est à la fois "MP" et qui n'apparaît qu'une fois dans la combinaison testée, que l'on va délibérément ne pas placer au tour de négociation suivant pour permettre de tester d'autres ressources non-encore testées, et ainsi maximiser ses chances de s'approcher plus vite de la combinaison gagnante. Le "pivot" est alors réintroduit au tour suivant; j'y reviens un peu plus loin avec quelques exemples vécus. Le pivot est généralement utilisé au deuxième tour, parfois au troisième si on choisit de négocier en 4 tours au total.

- On ne négocie négocie JAMAIS en plus de 3 tours les combinaisons qui vont de 3 à 6 ressources.
- On ne fait JAMAIS plus de 4 tours de négociation dans les combinaisons à 7 ou 8 ressources, et on n'accepte d'envisager un quatrième tour (qui va nécessiter de dépenser quelques diamants) que lorsqu'on est SUR de gagner au quatrième tour.
(Certes, il va falloir parfois garder ses nerfs car on va ainsi griller des ressources, notamment lorsque les tests sont des échecs, et ça arrive; on va parfois se faire un peu peur, mais c'est la clef pour avoir un solde positif de diamants).
- Au premier tour, on place toujours le maximum de ressources différentes possibles. Si on n'a que 4 ressources demandées, une des ressources doit être répétée. A 3 ressources, la négociation est "triviale", j'y reviens un peu plus loin.
- On ne replace jamais une ressource sur un slot où elle a déjà été « mal placée » dans un tour précédent, c’est une pure perte de temps (ça paraît évident, mais au bout de 15 négociations on peut parfois zapper ce point, ça vaut le coup de ne pas cliquer trop vite et de bien vérifier qu'on n'a pas fait une répétition malheureuse).
- Si on doit répéter des ressources, on choisit préférentiellement les plus faciles à obtenir (d'où l'intérêt d'avoir des boosts "pièces et "matériaux").

4. Les stratégies en fonction du nombre de ressources à placer
4.1. Négociation à 3 ressources
C’est le cas le plus simple, car on est sûr de gagner, et il n’y a pas besoin de se faire mal au cerveau. Il est demandé (aux petits niveaux) des pièces, des matériaux et une marchandise. Plus tard (plus avancé dans les ères), il est possible qu'il soit demandé d'autres types de ressources (à vérifier), mais le principe reste le même. On pourrait être tenté de placer “un peu de tout” dès le premier tour, mais cela n’améliore pas les chances de gain. En effet, comme toutes les combinaisons sont équiprobables au départ, le plus facile, et qui permet de gagner à coup sûr en 3 tours au plus, est de négocier en ne proposant à chaque tour qu’une seule ressource. Certains me diront “oui, mais en faisant comme ça je dois toujours faire 3 tours”. Illusion ! Il se peut très bien que la combinaison gagnante soit “5 or” ou “5 matériaux”, du point de vue probabilités c’est strictement la même chose, et en plus en faisant comme je le propose on grille d’abord les ressources les plus abondantes et on préserve les ressources plus rares.
On procède ainsi :
- Au tour 1, on ne place que de l’or (si c’est ce qu’on a de plus abondant ou de plus facile à produire, sinon on ne place que des matériaux).
- Au tour 2, on ne place que des matériaux sur les emplacements restants (ou que de l’or si on a placé les matériaux au premier tour).
- Au tour 3, il ne reste plus qu’à placer les marchandises sur les emplacements restants pour empocher le coffre à coup sûr.

Si jamais la négociation utilise plusieurs marchandises (je n’ai pas pu vérifier si cela se produit ou pas à des niveaux plus élevés), même principe : on parie d’abord sur les plus abondantes, et on finit par les plus rares.

4.2. Négociation à 4 ressources
On place les 4 ressources au hasard, et pour la cinquième on en choisit une parmi les 4 précédentes (la plus facile à obtenir, généralement or ou matériaux).
Cas 1 : C’est gagné du premier coup… Tant mieux !
Cas 2 : Toutes les ressources sont mal placées, et aucun personnage ne dit “personne n’en veut”. Paradoxalement, c’est un cas défavorable, il y a trop de combinsaisons encore possibles, et dans ce cas, je recommence à zéro.
Cas 3 : il ne reste que 2 ressources à placer dès le deuxième tour. On est alors sûr de gagner au plus tard au tour 3.

Dans tous les autres cas, la meilleure chance de gagner est de faire appel à une “ressource pivot”, qui ne sera donc pas utilisée sur le deuxième tour. Ce faisant, on élimine la (mince) possibilité de trouver la bonne combinaison au deuxième tour, puisqu’on ne se sert pas d’une ressource dont on sait qu’elle est demandée par au moins un des autres personnages, mais on augmente très significativement la probabilité de trouver la bonne combinaison en 3 tours, ce qui sur plusieurs tirages est une stratégie gagnante. L’idée est donc de repérer une ressource pivot (si plusieurs choix sont possibles prendre la plus rare), et de faire son pari de deuxième tour en répartissant de la manière la plus équilibrée possible les ressources restant et en ne plaçant pas la ressource pivot. Dans de très nombreux cas, le troisième tour n’aura alors qu’une seule solution, ce qui est le but recherché.

4.3. Négociation à 5 ressources et plus
Ce sont les mêmes principes que dans la négo à 4 ressources qui sont appliqués, mais plutôt qu'une fastidieuse étude de cas, je donne des exemples ci-dessous, y compris des cas où il faut "arrêter à temps".

5. Exemples vécus (et autant que possible pédagogiques)
Exemple 1 (5 ressources)

Tour 1 : Or (BP) - Marteaux (MP) - Cristal (MP) - Soie (BP) - Elixir (X)
Il me reste à l'issue de ce tour 4 ressources à placer sur les 3 slots numéros 2, 3 et 5, l'elixir est éliminé. Je choisis un pivot, le cristal (j'aurai aussi pu prendre les marteaux).
Tour 2 : Soie (2, BP) - Marteaux (3, BP) - Or (5, X)
Il ne reste qu'une ressource (cristal) à placer sur le slot 5, comme j'ai un pivot en réserve (cristal), c'est forcément lui qui va en 5, je place donc le cristal en 5 au tour 3, et je gagne.

Exemple 2 - Un exemple de négo à 5 ressources où j'arrête dès le premier tour
X - MP - MP - MP - MP
Trop de cas possibles restant, j'ai très peu de chances d'y arriver en 3 tours, donc je recommence. Avec un peu d'habitude, vous saurez détecter ce genre de cas où il faut arrêter tôt. Le paradoxe, c'est qu'il est meilleur d'avoir beaucoup d'éliminations au départ (des "x") et donc peu de "bonnes nouvelles" initiales, car ça réduit le nombre de combinaisons ultérieures possibles.

Exemple 3 - Un cas de négociation de la "grenouille" (7 ressources)
Les ressources demandées : Or – Marteaux – Orcs – Mana – Marbre – Planches – Poussière
Tour 1 :
Or (MP) – Marteaux (X) – Orcs (BP) – Mana (X) – Marbre (X)
Il reste 4 ressources (poussière planche, or, orcs) à placer sur 4 slots (1, 2, 4 et 5). J’ai un seul pivot disponible (or), que j’utilise. Je dois répéter une des ressources, je choisis (au hasard) poussière.
Tour 2 :
Poussière (OK sur 1) – Poussière (X sur 2) – Planche (X sur 4) – Orcs (OK sur 5)
Il me reste deux ressources (or et orcs) à placer sur 2 et 4. Je suis sûr que l’or va sur l’une des deux (pivot du tour précédent), et donc l’autre voudra soit des orcs soit de l’or. Je suis donc certain de gagner en 4 tours. Maintenant, si je place deux « or », j’ai une chance sur 2 de gagner dès le troisième tour (donc sans diamants). Je tente… et ça passe

Exemple 4 - Un exemple de négociation à 7 ressources (type "grenouille") assez ardu
La demande : Or – Marteaux – Marbre – Planche – Parchemin – Soie – Gemmes

Tour 1 : Or(x) – Marteaux (x) – Marbre (MP)– Planche (MP)– Gemmes (MP)
Il me reste 4 ressources à placer en prenant un pivot, je choisis les gemmes, et comme je dois répéter une des ressources, je répète une des ressources faisant partie de la solution plutôt qu’une au hasard, ici les planches, donc.
Tour 2 : Marbre (MP) – Planches (MP) – Planches (MP) – Soie (x) – Parchemin (MP)
Ce tirage est très mauvais car il apporte peu de nouvelles informations. Je n’ai quasiment aucune chance de gagner en 3 tours (trop de combinaisons possibles encore). Par contre, je tente tout de même un troisième tour en envisageant un quatrième tour si le troisième me permet d’éliminer suffisamment de combinaisons perdantes. Dit autrement, je tente le troisième tour non pas pour le gagner, mais pour « nettoyer ». Et donc, je reprends un nouveau pivot pour « éliminer ». J’ai le choix entre parchemin et marbre, je prends parchemin, et place gemmes, marbre et planches, avec deux ressources devant être répétées (puisqu’il y a encore 5 emplacements disponibles), je répète planches (partout où il n’y en a pas encore, donc en 1 et 5) et gemmes, le pivot précédent.
Tour 3 : Planches (x) – Gemmes (OK) – Gemmes (MP) – Marbre (OK) – Planches (OK)
Très bon coup finalement, il me reste à deviner les emplacements 1 et 3. Les gemmes sont mal placés en 3, donc il vont en 1, et parchemin est pivot, donc il va en 3 => Je gagne à coup sûr en diamantant une fois, GO ! Et c’est gagné au quatrième tour.

Exemple 5 - Boss final (8 ressources)
Dans cet exemple, j'ai dû m'y reprendre à 2 fois, preuve que la méthode n'est pas infaillible, mais permet vraiment d'économiser ses diamants en négo.
La demande : Or - Marteaux - Acier - Poussière - Elixir - Mana - Cristal - Soie.
Tour 1
Or (x) - Marteaux (MP) - Acier (x) - Poussière (MP) - Elixir (x)
Je choisis la poussière en pivot, en répétant les marteaux.
Tour 2
Marteaux (MP) - Mana (MP) - Marteaux (MP) - Cristal (MP) - Soie (MP)
Je trouve que tout est mal placé, et comme j'avais la poussière (pivot) mal placée au tour 1, j'ai les 5 ressources. Je tente donc le troisième tour, en espérant en placer suffisamment.
Tour 3
Soie (MP) - Cristal (MP) - Poussière (MP) - Mana (MP) - Marteaux (BP)
C'est un cas typique où je préfère arrêter : j'ai très peu de chances de gagner en 4 tours, même si en 5 tours c'est assuré => Trop coûteux en diamants, je repars sur un tour complet de négo (je sais, ça peut surprendre, mais depuis 6 mois que je joue de cette manière, c'est ce que j'ai trouvé de plus économique en diamants).

Tour 1
Or (x) - Marteaux (x) - Acier (BP) - Poussière (x) - Elixir (BP)
Il me reste 5 ressources à placer sur les plots 1, 2 et 4, les deux autres plots étant trouvés)
Tour 2
Elixir (x) - Cristal (x) - Acier (MP)
Il me reste encore Mana et Soie à tester, j'envisage de gagner en 4 tours en utilisant l'acier comme pivot :
Tour 3
Mana (x) - Soie (x) - Soie (BP)
C'est gagné en 4 tours, puisqu'il ne me reste plus que l'acier à placer sur les deux plots 1 et 2. Ca aurait aussi fonctionné avec pas mal d'autres combinaisons sur le troisième tour.
 
Dernière édition:

Irisa

Bâtisseur chevronné
Ma méthode est totalement différente : je donne l'or aux nains, les pierres précieuses aux dames (sauf celle qui est en armure et qui préfère les matériaux et l'acier), les planches et parchemins aux hommes, le reste... au hasard.
je dois reconnaître que ta technique est beaucoup plus rationnelle :D
 

TheCorsican

Fleur de saison
Ma méthode est totalement différente : je donne l'or aux nains, les pierres précieuses aux dames (sauf celle qui est en armure et qui préfère les matériaux et l'acier), les planches et parchemins aux hommes, le reste... au hasard.
je dois reconnaître que ta technique est beaucoup plus rationnelle :D
A défaut d'être rationnelle, ta méthode est sympathique ! Je vais toutefois m'en tenir à la mienne, même si elle est moins "fun" :)
 

lundi

Reine "Au fil des races 2021"
Je fais comme Irisa... :)
Avec encore les matériaux aux gobelins et l'élixir et la soie aux dames ...;)
J'ai commencé à lire ta méthode...pas réussi à aller jusqu'au bout, je l'avoue...mais, ton truc du pivot, je me rends compte que je l'applique instinctivement...avec les orcs, denrées si précieuses...je ne les propose jamais aux premiers tours...
Mais, il y a quand même une grande part de hasard, quand aux récompenses... Quand tu ramasses des fragments de sortilège à gogo...c'est assurément cher payé... à mon sens... !!
Je pense aussi que celui qui t'as dit " tu verras, plus tard, les quantités demandées sont énormes" n'a pas tout à fait tort .. faut avoir les reins solides pour monter tout en haut...!!
Faudra que je relise tout ceci avec plus d'attention...et jusqu'au bout...
Merci d'avoir partagé :)
 

TheCorsican

Fleur de saison
Je pense aussi que celui qui t'as dit " tu verras, plus tard, les quantités demandées sont énormes" n'a pas tout à fait tort .. faut avoir les reins solides pour monter tout en haut...!!
Oui. C'est pour cela que je ne suis pas mécontent d'avoir le phénix de feu à présent, dans mes "deux mondes" (Sur Felyndral, il n'est pas encore au max, mais il m'aide déjà bien). Cette méthode fonctionne, mais elle est consommatrice en ressources, et aussi en diamants (même si le solde est positif dans une confrérie qui fait l'argent, ça c'est garanti). Donc passer aux combats chaque fois que c'est possible, et minimiser las cas où on négocie est évidemment un plus. Les techniques de base que je propose restent valables dans ces phases de négociation.
 
Haut